Prochain arrêt

Prochain arrêt

 

J’ai vu dans le bus tout à l’heure

Un gars cabossé par la vie

Il tenait ses béquilles dans le passage

Comme sa seule envie

Sa petite entrave,

Il les tenait comme un maigre bonheur

Celui qu’on agrippe lorsque cède l’épave

 

J’ai vu, dans le bus des gens lisses,

De ceux qui n’ont qu’à bosser

Un gars qui puait sa pisse

Un gars qui n’avait plus d’âge.

Il parlait à tous et fort

Avec le son du noir.

Il parlait à tous comme d’un dehors

Avec la certitude de ceux qui ont passé l’espoir.

Il parlait de tous et fort

Avec une voix qui me tendait ma mort.

 

Il répétait Le malheur des uns

Fait le bonheur des autres

Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Le bus des Ternes emporte un être de pus

Venu dans notre allée s’excuser d’avoir vécu.

Le bus referme sa porte sur un homme de pisse

Qui crie piteusement le silence de sa fin

Dans l’un de nos petits matins.

 

J’ai vu dans le bus qui fonce

Un gars qui glisse

Un gars qui s’enfonce,

Et j’ai baissé les yeux.

 

Marvejols

 

 

 

un grand merci à Narbah sur VosEcrits.com pour m'avoir inspiré et autorisé

Narbah : http://narbah.over-blog.com/
http://rictus.info

Date de dernière mise à jour : 03/02/2012

Support du web, outils, services, compteurs, scripts, générateurs et autres outils pour les webmasters gratuitement à 100%

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×