Ma ligne bleue

Ma ligne bleue                                            sur un dessin original de Janis

     et avec son aimable autorisation

1-janis.jpg

Une diaphyse

Longue et gracile

Est assise

Sur une ligne d’horizon

Et me tourne le dos.

Je n’en puis voir les cils

Perdus dans un lointain de ville

Ô ma fille, ô Cécile

Elle me hausse les épaules.


Posée sur le socle du môle

Et rêvant vers ton île

Je sais que tu regardes

L’amer blanc d’un grand phare

Je te vois à lui consacrer

Ta fumée penseresse en un fil

De signaux divins et subtils.


Je m’accroche, naufragé

D’une âme aux jours impartagés,

Je m’agrippe, étouffé

A cette dernière ligne bleue.

Las, ma flottaison est tout miragée :

Une antique et romaine cuiller à fard

Pour boutique ou placard de musée

M’a fait croire aux cheveux d’une aimée.

Et je meurs allongé

Dans des eaux ennoyées

Au chagrin de ton verre et d’un flacon univers

Que je n’ai jamais su dans ton coeur renverser.

 

Marvejols

Date de dernière mise à jour : 16/03/2012

Support du web, outils, services, compteurs, scripts, générateurs et autres outils pour les webmasters gratuitement à 100%

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site