Je suis né pour aider

 

 

Je ne suis né encor que déjà je suis mort

C’est ainsi qu’on m’a fait, pour soigner et sans torts.

Le sang qui m’irrigue sent la nécessité

J’aurai toujours un doute sur ma vérité :

Je sais que je suis né pour aider mes aînés

Serai-je jamais né pour aimer sans aider ?

Et même si je veux être et si je vais naître

C’est à d’autres que je dois mon droit à paraître.

 

Je ne serai pas celui qui sera venu

J’ai été voulu calculé conçu conclu.

Je ne suis ton fruit ni celui de ton hasard

De belles amours, du joyeux sexe au plumard

Je suis déjà une gloire et je devrai luire

Par ceux-là qui m’auront voulu naître à produire.

 

En moi je porterai comme une sainteté

D’avoir été non désiré mais décidé,

Non simplement naître mais être une simple idée.

Je suis voulu et composé pour ressembler

Pour donner pour réparer, je suis presqu’un clone

Et déjà je ressemble à une aumône.

Petite chaîne ADN pour des veines

On me dit reine mais je suis fait pour ma peine.

 

Aujourd’hui l’homme ensemence des bactéries

Et leur fait secréter une cure un produit.

Et des hommes à gants, de braves cure-gens

Sans vouloir en être méchants m’ont cependant

Pensé puis conçu comme un pur médicament.

A me voir des autres l’aide ainsi décrétée

Je serai toujours un bébé sacré qui ment

Votre bactérie marquée pour vous secréter.

 

Mais j’en aime déjà mes frères et mes sœurs

Fait pour donner je leur pardonne ainsi d’avance

Qu’ils voient d’abord en moi un beau principe actif.

S’ils meurent qu’ils prennent jusqu’à mon petit cœur

Fait pour être né je ne veux être fictif.

Bébé-médicament je suis venu par science

Et lorsqu’on me prendra de ma moelle et mon sang

Je me sentirai cependant

Un frère, un enfant, un amant. 

Marvejols

Support du web, outils, services, compteurs, scripts, générateurs et autres outils pour les webmasters gratuitement à 100%

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×