Démocrassie

Démocrassie

 

DoRéMi chantait l’air pur

l’était l’ami de ses ennemis

l’était là, pas las loin des prélats

l’été s’en allait de loin en prés

sentant la terre qu’on éventrait.

 

Tout près l’étaient là qui guettaient

qui jetaient comme naguère

la guerre.

L’enfer contre des pommes de terre.

 

La guerre aux types sans photo

des écolos des barjots des sans boulots

les descendants des sans dents des jacques

des mecs à mac et à mic-mac

des anti-tarmac.

 

L’étaient là qui guettaient

tout près et serrés en phalange,

comme naguère à Hagondange

où c’était boisson et vendange

à plein baston contre des CGT.

 

Il s’était admis en ami

l’était venu avec son amour

avec elle, pour éclore demain

d’une ire tendre, celle d’un gamin

compteur d’oiseaux.

 

Un tir tendu

Eplore deux mains

Tête fendue

Celle d’un gamin.

S’appelait Rémi.

Criez pour lui.

 

                        Marvejols  

Date de dernière mise à jour : 15/11/2014

Support du web, outils, services, compteurs, scripts, générateurs et autres outils pour les webmasters gratuitement à 100%

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×