Lai du Chèvrefeuil

 

 

 

 

lai intégral ici

Transcription       […]

De Tristram et de la reïne,

De lour amour que tant fu fine

Dont ils eurent mainte doulour

Puis en moururent en un jour.

[…]

D’eux deux fut il autresi

Come du chèvrefoil estait

Qui à la coudre se pernait :

Quand il s’y est lacié et pris

Et tout entour le fût s’est mis,

Ensemble peuvent bien durer ;

Mais qui puis les veut désevrer,

Li coudre muert hastivement

Et li chévrefoil ensement.

« Bele amie, si est de nous :

Ne vous sans mei, ne mei sanz vous ! »

 

Prononciation possible (?) De Tristrann et de la ré –in’

De lour amour que tannt’ fu fin’

Dont ilz’ureu mainteu doulour

Puiz’en mourureu t-en un jour

D’eux deux fut il aoutreu sì

Comeu du chèvrefouel ésté

Qui à la coudre se pèrné :

Qwannt-il si é lassié et priss,

É tout antour le fust s'é miss,

Ensembleu po-eunn’t bien duré;

Mess qui puiss lé boult dézeuvré,

Li coudrès muèrt hastivemenn’t

É li chèvrefouel enn’semenn’t.

« Bell’ami-eu, sì ess’t de nouss :

Né bouss sannts méi, ne méi sannts bouss ! ».

Voir par ex :

http://www.lettres-et-arts.net/histoire_litteraire_moyen-age_16_eme_siecle/132-les_lais_de_marie_de_france

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_de_France_(poétesse)

Support du web, outils, services, compteurs, scripts, générateurs et autres outils pour les webmasters gratuitement à 100%

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×